Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

      

jeudi 10 août 2017

Le Rêve de Ryosuke de Durian Sukegawa

Auteur : Durian Sukegawa
Titre VO : Pinza no shima
Traduction : Myriam Dartois-Ako
Genre : Roman
Edition : Albin Michel
Parution : le 3 mai 2017
Pages : 314 pages
Prix : 19.50 euros

*Commander sur amazon : Le Rêve de Ryôsuke*


Le jeune Ryôsuke manque de confiance en lui, un mal-être qui puise son origine dans la mort prématurée de son père. Après une tentative de suicide, il part sur ses traces et s'installe sur l'île où celui-ci a passé ses dernières années. Une île réputée pour ses chèvres sauvages où il va tenter de réaliser le rêve paternel : confectionner du fromage. Mais son projet se heurte aux tabous locaux et suscite la colère des habitants de l'île... Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour réaliser nos désirs ?

J'avais très envie de découvrir cet auteur qui faisait surtout parler de lui pour son autre roman paru chez nous l'année dernière, Les délices de Tokyo. Je compte le lire, même si celui-ci ne m'a pas vraiment plu.


Je ne m'attendais pas vraiment au contenu que j'ai retrouvé dans ce roman. Bien qu'on y trouve ce que décrit la quatrième de couverture, l'histoire proposée par Durian Sukegawa était un peu trop évanescente. L'auteur décrit des événements sans véritablement aller au bout de certaines choses, en tout cas il n'est pas allé suffisamment loin pour moi à certaines reprises. En fait, ce que j'ai lu ne correspond pas à ce que je recherche dans un livre, à ce que j'affectionne le plus de lire. Il y a de l'idée, des pistes intéressantes qui cependant ne se cristallisent pas de manière à offrir un contenu marquant.

Ma plus grosse déception se situe du côté du personnage principal, Ryosuke. Ce personnage accepte une offre d'emploi sur une île, un choix réfléchit qui n'est pas sans cacher des arrière- pensées. Il n'est pas le seul travailleur à se lancer dans l'aventure, l'île étant coupé de tout, habitée par peu d'âmes qui ne sont pas des plus accueillantes, le trio qu'on suit, on peut le dire, se lance véritablement dans une aventure. Ryosuke est quelqu'un, qu'on décrit dans le résumé, comme manquant de confiance en lui, un trait de caractère qui ressort assez peu, j'ai eu plus l'impression d'avoir affaire à quelqu'un de réservé. Ce qu'on voit le plus sont ses pulsions suicidaires, un mal dont il a pleinement conscience et qu'il essaye de combattre, sans toujours bien y parvenir.

Quoi qu'il en soit, c'est un personnage que je voyais évoluer et qui, je pensais, allait sur cette île pour y trouver une sorte de renouveau. C'est le cas, sans l'être vraiment. Les dernières pages ne terminant pas ce roman d'une manière satisfaisante pour moi, en laissant des éléments essentiels en suspens, elles m'ont donné la sensation qu'il n'était pas terminé. On laisse les personnages à leur vie, avec un certain bagage derrière puisque l'histoire n'est pas vide, qu'il se passe des choses qui ont fait réfléchir les protagonistes que l'on croise, mais la fin ne va pas au bout des choses. C'est une façon de faire, qui n'a pas remporté mon adhésion.

Pourtant j'aimais beaucoup le fait de suivre un personnage loin d'être parfait, avec ses problèmes, et qui allait trouver sur cette île une nouvelle vie. La faune le séduit, il a dans l'idée de poursuivre le rêve que son père avait et lorsqu'il entreprend la confection de fromages, les passages narrant son entreprise, ses recherches ou ses difficultés, sont sympathiques. Quoique parfois, la dure réalité prend le dessus et alors les descriptions font mal au cœur. C'est un récit qui colle à une certaine réalité, mais j'aurais aimé avoir quelque chose en plus à la fin. J'ai été déçue des habitants de l'île, qu'on présente revêches et c'est le cas. Beaucoup sont peu avenants, ils n'acceptent pas les nouveaux arrivants et le leur font savoir, mais je voyais ce côté plus exploité, avec un impact plus important pour les personnages.

Je crois que je suis trop habituée à d'autres visions de ce genre de titre, une vision plus américaine je dirais et cette façon de raconter une histoire, qui est plus ancrée dans le réel, ne me convient vraiment pas. Il m'a manqué des choses pour y trouver mon compte. Ceci dit, l'esprit japonisant du titre, la façon dont vivent et pensent les habitants a un certain charme et pour la découverte d'une autre culture, c'est intéressant. Un récit loin d'être satisfaisant pour moi, mais pas mauvais dans le fond.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. Les délices de Tokyo est un gros coup de cœur, du coup je suis impatiente de lire celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je suis curieuse de lire Les délices de Tokyo :)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.